Les 10 Règles et Commandements du Bouddhisme

10 règles bouddhisme

Ces règles de formation sont observées par les moines zen et les nonnes novices. Elles sont tirées des huit préceptes en décomposant le précepte concernant les divertissements en deux parties et en ajoutant une règle interdisant la manipulation d’argent.

Nous allons voir les 10 règles primordiales du Bouddhisme avec leur texte original ainsi que leur traduction.

Un moine pleinement ordonné (bhikkhu) observe les 227 règles du bhikkhu Patimokkha ; une nonne pleinement ordonnée (bhikkhuni) observerait les 311 règles du bhikkhuni Patimokkha.

Les dix préceptes sont :

  1. Panatipata veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de détruire les êtres vivants.
  2. Adinnadana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de prendre ce qui n’est pas donné.
  3. Abrahmacariya veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de toute activité sexuelle.
  4. Musavada veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de tout discours incorrect.
  5. Suramerayamajja pamadatthana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de consommer des boissons et des drogues qui conduisent à l’insouciance.
  6. Vikalabhojana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de manger à l’heure interdite (c’est-à-dire après midi).
  7. Nacca-gita-vadita-visuka-dassana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de danser, de chanter, de faire de la musique, d’aller voir des spectacles.
  8. Mala-gandha-vilepana-dharana-mandana-vibhusanatthana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à ne pas porter de collier, à ne pas utiliser de parfum et à ne pas embellir le corps avec des produits cosmétiques.(Les bracelets bouddhistes sont autorisés pour la récitation de mantra)
  9. Uccasayana-mahasayana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à m’abstenir de m’allonger sur un lieu de sommeil élevé ou luxueux.
  10. Jatarupa-rajata-patiggahana veramani sikkhapadam samadiyami
    Je m’engage à ne pas accepter l’or et l’argent (monnaie).
Livre univers yoga

Recevez GRATUITEMENT votre livre !

Inscrivez-vous à notre liste de contact privilégié et recevez notre livre gratuitement (normalement vendu 9,99€) directement dans votre boite mail.

Les 10 commandements de Bouddha

Dans les règles bouddhistes, on peut savoir comment se respecter soi-même et respecter l’environnement, être à l’extérieur, être en paix avec soi-même et distinguer le bien du mal. C’est un mode de vie, mais ce n’est pas une secte. De nombreux conseillers et mentors spirituels sont issus de cette loi bouddhique. Il vise à améliorer les comportements et les attitudes dans la vie quotidienne. Cette philosophie par les paroles de Bouddha et appliquée par les moines permet d’écarter la souffrance du quotidien.

Ayez le courage dans la vie d’atteindre vos objectifs.

Je sais que la vie peut parfois être difficile. Certains blocages et échecs peuvent faire abandonner une personne. Mais si vous ne voulez pas être désolé, n’abandonnez jamais. Et le regret entraîne la souffrance. C’est pourquoi je vous recommande toujours d’avoir le courage d’éviter de souffrir pour le reste de votre vie. La chose la plus importante pour réussir en toute chose est de tirer les leçons des erreurs du passé et de ne jamais les répéter. Si vous avez le courage après cela, vous pouvez vous épanouir et être heureux.

En outre, pour réussir dans la vie, il faut avoir un but. Avec un cœur sans peur, vous pouvez les réaliser. Idéalement, vous devriez écrire de petits objectifs chaque mois. C’est beaucoup plus facile que de se fixer un grand objectif.

Ne vous comparez pas aux autres.

En outre, l’une des règles du bouddhisme est d’avoir sa propre identité, sa culture et même sa foi. En fait, vous devriez éviter de suivre ou d’être jaloux des autres. De manière générale, c’est bénéfique pour votre karma. De cette façon, vous pouvez être sûr que vous ne vous sentez pas en sécurité. En outre, les gens se trahissent et se mettent dans une situation négative. Tout ce que nous pouvons faire, c’est inspirer les autres à réussir et nous motiver à aller plus loin. Toutefois, je vous recommande de prendre un moment pour regarder en arrière et éviter de répéter les mêmes erreurs.

Pour s’améliorer dans la vie, nous devons défendre nos valeurs, nos croyances et, surtout, notre honneur à tout moment. Cette dernière est la qualité la plus précieuse que chaque personne doit posséder. Elle inspire l’attention et le respect des autres. En défendant constamment votre honneur, il est plus facile pour vous d’avoir vos propres valeurs uniques.

Règles bouddhisme

Se comparer aux autres est une attitude négative selon les règles bouddhiques. Elle conduit à la concurrence et à la rivalité. Un tel comportement est interdit dans le bouddhisme. Les bouddhistes pensent que chaque personne a ses propres caractéristiques, qualités, faiblesses et capacités intellectuelles. Les comparaisons ne sont ni exhaustives ni significatives.

Mais le succès des autres peut nous inspirer à être nous-mêmes. Cela peut être une leçon sur les conséquences positives des actions des autres. C’est une façon de faire réussir nos propres projets. Ainsi, vous pouvez vous inspirer du bon travail des autres, mais vous ne pouvez pas le comparer avec le bon travail des autres. La comparaison peut nuire à votre tranquillité d’esprit. Les gens ont tendance à être jaloux du succès des autres, à ne pas le remarquer.

Choisissez vos amis avec soin.

Les principes bouddhistes exigent que vous choisissiez vos amis avec soin. C’est un excellent moyen de progresser. Notez que certains amis qui ne sont pas de très bons amis vous encouragent à faire quelque chose. Avoir un mauvais ami peut être déchirant. Par exemple, elle peut conduire à la prise de substances psychotropes telles que l’alcool, les drogues et les cigarettes. Le choix des amis dépend principalement de l’endroit où vous allez. Dans les clubs privés, les bibliothèques et les institutions culturelles, vous pouvez trouver des personnes que vous pouvez recommander comme de bons amis. Ils peuvent facilement vous donner les meilleurs conseils sur la manière d’atteindre vos objectifs, par opposition aux mauvais amis qui mènent à l’échec.

Le choix d’un partenaire ou d’un conjoint est également inclus dans cette règle bouddhiste. Il est important de choisir un partenaire en fonction de votre beauté intérieure, et non de votre beauté extérieure. La beauté extérieure n’est qu’une ruse, une chose passagère et superficielle. Si l’on veut vivre une vie bouddhiste, il faut choisir avec soin une relation intime basée sur des valeurs morales.

Évitez l’égoïsme.

L’un des principes des textes est que les moines bouddhistes doivent également suivre est de penser aux autres. Après tout, on ne peut pas ne penser qu’à soi dans la vie. L’égoïsme peut blesser vos proches et ceux qui vous entourent. Si quelqu’un est égoïste tout le temps, il finira par perdre ses amis ou même par s’aimer lui-même. Par conséquent, pour ne pas perdre sa relation, il doit toujours faire de bonnes actions au service des autres et, surtout, ne rien attendre en retour. Faire preuve de générosité sans raison mène à votre propre bonheur. Il existe de nombreuses façons d’aider les autres. Pour certaines personnes, il peut être très utile d’écouter avec intérêt. Une autre façon d’éviter l’égoïsme est d’apprendre à partager, à se montrer aux autres et à être heureux pour eux, surtout quand on réussit. La jalousie ne doit pas se manifester dans le bouddhisme.

10 commandements Bouddhisme

Le sentiment que les autres peuvent changer la vie des autres. Vous ne pouvez pas vraiment être dans l’esprit ou le corps de quelqu’un d’autre, mais vous pouvez essayer de le comprendre en essayant de vous mettre à sa place. Bien sûr, nous devons penser aux personnes qui nous entourent et essayer d’identifier leurs problèmes et leur douleur. Une fois que vous aurez compris quels sont leurs problèmes, vous pourrez les aider. Plus vous aurez de sympathie et de curiosité pour ce que vivent les autres, plus vous les comprendrez et ne penserez qu’à l’aide et au don gratuits, sans rien attendre en retour. C’est la meilleure technique pour éviter l’égoïsme.

La Confiance

Vous devez faire confiance à votre vie selon les préceptes établies par le bouddhisme. Elle vous aide dans vos relations avec les gens et dans la prise de décisions importantes. Cette qualité est acquise, mais elle n’est pas innée. Vous devez donc apprendre à faire pleinement confiance à vos capacités et à vos valeurs. Pour ce faire, vous devez vous connaître, affirmer votre individualité et parfois accepter des compliments.

Pour avoir confiance en soi, il faut accepter sa valeur et son potentiel par rapport aux autres, sans se focaliser sur soi-même. Par exemple, vous devez reconnaître que vous êtes meilleur qu’eux, et le confirmer publiquement. Il est également important pour les autres de connaître les succès, les compétences et le potentiel de la personne, sans hésiter et sans avoir peur de montrer ses talents et ses capacités. Une fois que vous avez gagné la confiance des autres, vous pouvez logiquement vous faire confiance.

19,97 
24,97 

N’en faites pas trop

Il n’y a pas de place pour les choses dans le bouddhisme. Ils affectent nos émotions et notre façon de voir la vie. Si nous nous attachons trop à eux, ils peuvent finir par nous contrôler, et nous pouvons devenir un homme dur. Il y a beaucoup de choses que nous n’utilisons plus ou que nous n’avons plus avec nous tout le temps. Il en va de même pour les valeurs matérielles et financières. Les règles du bouddhisme sont complètement indifférentes. Les bouddhistes croient que la richesse, comme l’or, l’argent et le pouvoir, mène à la vanité et au désir. C’est le plus grand obstacle sur la voie du bonheur. La doctrine bouddhiste accorde plus d’attention à l’humilité et à la simplicité. C’est le meilleur moyen de trouver le bonheur. En fait, la dématérialisation de l’esprit et de la pensée est l’un des fondements de la philosophie bouddhiste.

Prendre soin les uns des autres

L’altruisme fait également partie des règles du bouddhisme. Prendre soin les uns des autres avec apathie et amour est l’un des fondements de la création du bonheur pour soi-même et pour les autres. Aider les autres est une vertu de la pratique bouddhiste. Il s’agit d’aumônes, de charité et de soins pour ceux que nous connaissons et pour les étrangers. Une personne qui respecte les préceptes bouddhiques devrait soutenir les personnes qui l’entourent en cas de besoin ou simplement par compassion. Les bonnes actions sont fortement recommandées dans le bouddhisme, car elles sont un excellent moyen d’atteindre le bonheur. Les gens sont généralement très heureux de faire de bonnes actions. Cette énergie positive conduit à l’autosatisfaction et à la perfection. En fait, donner rend une personne plus heureuse que recevoir. Dans ce contexte, les traditions bouddhistes encouragent les bonnes actions envers les autres personnes, la société, les amis et surtout la famille. Ceci aura un impact sur votre karma ainsi que votre dharma et se répercutera dans votre existence.

Concentrez-vous sur le niveau professionnel

Il n’y a rien de mal à la foi bouddhiste. Elle accepte le déterminisme comme sa philosophie religieuse. Cette façon de penser détermine qu’il ne peut y avoir d’effet sans raison. C’est une question de cause à effet. Donc, pour obtenir quelque chose, il faut travailler dur et s’efforcer d’y parvenir. Selon le bouddhisme, la paresse est le chemin le plus court vers l’échec. La persévérance et l’enthousiasme sont la seule source de succès.

10 règles Bouddhisme

En fait, le succès ne vient pas du fait de ne rien faire. Il doit être recherché et trouvé par le biais d’un défi personnel, de la volonté et de l’enthousiasme. Il est nécessaire de prendre chaque jour une décision sur la réussite. Nous devons être prêts à travailler pour ce que nous voulons et ce dont nous avons besoin. Si des sacrifices sont nécessaires, ils doivent être conditionnés à leur justification. C’est ainsi que nous réalisons nos objectifs et nos rêves. Par conséquent, la persistance de l’esprit est une valeur morale de la pratique bouddhiste.

Concentrez-vous sur le moment présent

Les règles de la vie bouddhiste sont simples. Concentrez-vous un peu plus sur le présent que sur le passé ou l’avenir. Faites attention au moment même de votre méditation. Les bouddhistes se concentrent sur le moment présent car il est toujours basé sur une prise de conscience de la réalité spirituelle extérieure. Se concentrer sur le passé peut conduire à des déséquilibres spirituels. Les gens qui vivent dans le passé ne seront jamais heureux dans leur vie. Ils restent à jamais nostalgiques et mélancoliques, sans espoir et sans grand regret. D’autre part, ceux qui regardent vers l’avenir sont plutôt des rêveurs.

Ils ont tendance à être paresseux et négligents. Ils ne connaissent pas le moment présent et attendent ce qui va leur arriver. Une personne qui accorde trop d’attention à l’avenir est également trop ambitieuse et vaine. Il prévoit tout ce qui se passera demain, mais l’homme n’a aucun moyen de prédire un tel avenir. Les bouddhistes ont également tendance à supporter les échecs. Ils tirent les leçons de chaque projet qui a échoué et les corrigent ensuite.

N’ayez pas peur de la mort

La dernière règle que nous devons suivre en tant que bouddhistes est de ne pas avoir peur de la mort. Nous devons savoir que la vie va s’arrêter, et que c’est une réalité naturelle. Tout le monde, sans exception, peut mourir à tout moment. Nous devons garder cela à l’esprit. Profiter de chaque jour avec sa famille et ses amis et vivre une vie bien remplie, on n’y pense peut-être pas trop. La meilleure façon de surmonter cette peur est d’être humble, pacifique et réaliste.

Selon les croyances bouddhistes, la mort fait partie de la vie. La mort est aussi le début d’une vie antérieure et donc une renaissance. Selon les croyances bouddhistes, après la mort, l’esprit s’incarne et renaît dans un autre corps. C’est l’éveil et l’illumination du Bouddha pendant sa méditation sous l’arbre sacré. Comme la mort n’est pas la fin mais le début d’une nouvelle vie, nous ne devrions pas craindre la mort si nous suivons les règles du bouddhisme.

Note de l’article : 5 out of 5 stars (5 / 5)

Note de l'article : 5 out of 5 stars (5 / 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *